Rachat de crédits

check
849 903 représente le nombre d’utilisateurs que nous avons déjà aidés
check
Gratuit et sans engagement
check
Simple et rapide
50 - 1 000 €
Montant du prêt
0,5 - 1 mois
Durée
21 ans
Âgé minimum
17,5 - 18%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
50 - 1 000 €
Âgé minimum:
21 ans
Durée:
0,5 - 1 mois
TAEG (à partir de):
17,5 - 18%
check
confiance
check
qualité
check
disponibilité
Cashper
9.8 10 0 Cashper Excellent - Cashper a reçu la moyenne de 9.8/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstarstar
Excellent 9.8/10
1476 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un micro crédit de 200€, sur une durée de remboursement de 1 mois et un TAEG de 17,9%, le coût du crédit sera de 2,73€. Le montant total du crédit sera de 202,73€   

500 - 35 000 €
Montant du prêt
6 - 84 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,89 - 20,58%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 35 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
6 - 84 mois
TAEG (à partir de):
1,89 - 20,58%
check
Une réponse de principe immédiate
check
Un accompagnement professionnel
check
Un suivi personnalisé de votre demande
Cofidis
9.8 10 0 Cofidis Excellent - Cofidis a reçu la moyenne de 9.8/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstarstar
Excellent 9.8/10
541 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,79 % et au taux débiteur fixe de 3,73%, vous remboursez 48 mensualités de 269,50€, coût total du crédit: 12 932,72€ (dont 932,72€ d’intérêts et 0€ de frais de dossier), montant total dû : 12 932,72€.  

1 000 - 40 000 €
Montant du prêt
24 - 72 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
5,79 - 14,03%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
1 000 - 40 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
24 - 72 mois
TAEG (à partir de):
5,79 - 14,03%
check
1ère plateforme de crédit aux particuliers
check
Un crédit plus rapide 100% en ligne
check
Une réponse par SMS en moins de 24h
Younited Credit
9.6 10 0 Younited Credit Excellent - Younited Credit a reçu la moyenne de 9.6/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstarstar
Excellent 9.6/10
751 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 5 000€ sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 5,01% et au taux débiteur fixe de 3,93%, vous remboursez 48 mensualités de 112,74€, coût total du crédit 506,52€: (dont 506,52€ d’intérêts et 95€ de frais de dossier), montant total dû : 5 411,52€.  

500 - 75 000 €
Montant du prêt
6 - 96 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
2 - 10,5%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
6 - 96 mois
TAEG (à partir de):
2 - 10,5%
check
Aucun frais de dossier
Cetelem
9.8 10 0 Cetelem Excellent - Cetelem a reçu la moyenne de 9.8/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstarstar
Excellent 9.8/10
99 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3 % et au taux débiteur fixe de 2,96%, vous remboursez 48 mensualités de 265,4 €, coût total du crédit: 739,20 € (dont 739,20 € d’intérêts et 0 € de frais de dossier), montant total dû : 12 739,20 €.

500 - 50 000 €
Montant du prêt
12 - 84 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1 - 12,9%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 50 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
12 - 84 mois
TAEG (à partir de):
1 - 12,9%
check
Financement jusqu’à 50 000 €
check
Pas de frais de dossier
check
Réponse de principe immédiate
Banque Casino
9.1 10 0 Banque Casino Excellent - Banque Casino a reçu la moyenne de 9.1/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstarstar_half
Excellent 9.1/10
146 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 5,40 % et au taux débiteur fixe de 5,27%, vous remboursez 48 mensualités de 277,83 €, coût total du crédit:  1 335,84€, montant total dû : 13 335,84€.

500 - 75 000 €
Montant du prêt
12 - 96 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1 - 20,59%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
12 - 96 mois
TAEG (à partir de):
1 - 20,59%
check
TAEG fixe garanti sur toute la durée de vos remboursements
check
Des mensualités fixes et adaptées à votre budget
check
Aucun frais de dossier
Cofinoga
8.1 10 0 Cofinoga Bon - Cofinoga a reçu la moyenne de 8.1/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstarstar_border
Bon 8.1/10
95 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 5 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 4,2 % et au taux débiteur fixe de 4,12%, vous remboursez 48 mensualités de 113,16 €, coût total du crédit: 431,68 €, montant total dû : 5 431,68 €.

150 - 75 000 €
Montant du prêt
10 - 120 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,9 - 15,5%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
150 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
10 - 120 mois
TAEG (à partir de):
1,9 - 15,5%
check
Transparence
check
Accompagnement
check
Ecoute
Sofinco
7.1 10 0 Sofinco Bon - Sofinco a reçu la moyenne de 7.1/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstar_halfstar_border
Bon 7.1/10
99 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 3,90 % et au taux débiteur fixe de 3,83%, vous remboursez 48 mensualités de 271,77€, coût total du crédit: 13 044,96€ (dont 1 044,96 € d’intérêts et 0€ de frais de dossier), montant total dû : 13 044,96€.  

100 - 35 000 €
Montant du prêt
12 - 84 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,5 - 19,2%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
100 - 35 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
12 - 84 mois
TAEG (à partir de):
1,5 - 19,2%
check
Flexibilité
check
Souplesse
check
Frais de dossier offerts
Oney
7.3 10 0 Oney Bon - Oney a reçu la moyenne de 7.3/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstar_halfstar_border
Bon 7.3/10
207 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2,80 % et au taux débiteur fixe de 2,76%, vous remboursez 48 mensualités de 264,36€, coût total du crédit: 12 689,28€ (dont 689,28 € d’intérêts et 0€ de frais de dossier), montant total dû : 12 689,28€.  

300 - 60 000 €
Montant du prêt
12 - 120 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,81 - 18,17%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
300 - 60 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
12 - 120 mois
TAEG (à partir de):
1,81 - 18,17%
check
Engagement
check
Ouverture
check
Audace
Financo
6.2 10 0 Financo Moyen - Financo a reçu la moyenne de 6.2/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstar_borderstar_border
Moyen 6.2/10
248 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2,92 % et au taux débiteur fixe de 2,88%, vous remboursez 48 mensualités de 264,97€, coût total du crédit: 12 718,56€ (dont 718,56 € d’intérêts et 0€ de frais de dossier), montant total dû : 12 718,56€.  

1 000 - 75 000 €
Montant du prêt
4 - 120 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
0,9 - 9%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
1 000 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
4 - 120 mois
TAEG (à partir de):
0,9 - 9%
check
Solution de financement souple
check
Pas de frais de dossier
check
Echéances modulables
Caisse d’Epargne
8.2 10 0 Caisse d’Epargne Bon - Caisse d’Epargne a reçu la moyenne de 8.2/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstarstar_border
Bon 8.2/10
126 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 5 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 5,33 % et au taux débiteur fixe de 5,2%, vous remboursez 48 mensualités de 115,60€, coût total du crédit: 5 548,80€ (dont 548,80 € d’intérêts et 110€ de frais de dossier), montant total dû : 5 548,80€.  

1 000 - 75 000 €
Montant du prêt
12 - 108 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
2 - 2%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
1 000 - 75 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
12 - 108 mois
TAEG (à partir de):
2 - 2%
check
Contrat de reconnaissance
check
Service après-vente
check
Engagement satisfaction
LCL
6.9 10 0 LCL Moyen - LCL a reçu la moyenne de 6.9/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstar_halfstar_border
Moyen 6.9/10
133 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 10 000 € sur 60 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 7,14 % et au taux débiteur fixe de 6,50%, vous remboursez 60 mensualités de 197,61€, coût total du crédit: 11 856,60€ (dont 1 756,60 € d’intérêts et 100€ de frais de dossier), montant total dû : 11 856,60€.  

500 - 50 000 €
Montant du prêt
3 - 60 mois
Durée
18 ans
Âgé minimum
1,9 - 1,9%
TAEG (à partir de)
Montant du prêt:
500 - 50 000 €
Âgé minimum:
18 ans
Durée:
3 - 60 mois
TAEG (à partir de):
1,9 - 1,9%
check
Une banque différente
check
Une banque au service de ses clients
check
Une banque solide
Crédit Mutuel
7.8 10 0 Crédit Mutuel Bon - Crédit Mutuel a reçu la moyenne de 7.8/10 lors de son évaluation. L’évaluation est basée sur les commentaires des utilisateurs, la popularité de l’organisme, les conditions et la procédure liées au prêt
starstarstarstarstar_border
Bon 7.8/10
122 personnes ont choisi ce prêt la semaine dernière

2 Pour un prêt personnel de 12 000 € sur 48 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 6,45 %, vous remboursez 48 mensualités de 280,45€, coût total du crédit: 13 461,45€ (dont 1 341,45€ d’intérêts et 120€ de frais de dossier), montant total dû : 13 461,45€.  

Rachat de crédits

Sur MONEYBANKER vous trouverez facilement et rapidement le meilleur crédit consommation pour vous. Indiquez simplement le montant que vous souhaitez emprunter, votre âge et le moteur de recherche de MONEYBANKER s’occupe du reste.

Rachat de crédits? - Dans l’impasse ?

Optez pour un rachat de vos crédits

Comme beaucoup de personnes actives, vous avez contracté plusieurs crédits aux fils des années ? Au commencement, il y a eu le célèbre prêt étudiant qui vous a permis de financer vos études, et à rembourser, seulement, lors de votre rentrée dans la vie professionnelle. S’en est suivi, le crédit automobile afin de pouvoir vous acheter une voiture correcte pour vous rendre au bureau. Puis est venu le jour décisif où vous avez trouvé la maison de vos rêves. Le crédit immobilier vous a alors facilité son acquisition. Ensuite, d’autres crédits personnels vous ont accompagnés dans la réalisation des travaux de votre demeure, ou dans le financement d’un voyage.

Les crédits apportent toujours un soutien agréable dans la réalisation et l’épanouissement de notre vie d’adulte. Au moment où nous les contractons, nous ne voyons bien souvent que cette somme importante d’argent disponible immédiatement pour assouvir notre besoin du moment. Moins soucieux de leur remboursement, nous pensons être à la hauteur des mensualités qui seront chaque mois prélevées. Seulement voilà, si le montant de chaque prélèvement ne parait pas si important, mises bout à bout,  les mensualités de tous vos crédits peuvent représenter un sacré trou dans votre budget et vous conduire peu à peu vers le surendettement.

Aujourd’hui, vous commencez à vous mélanger dans les différentes mensualités de remboursements de vos crédits ? Vous vous essoufflez par un budget de plus en plus serré ? Vous sentez que vous allez bientôt perdre pied ? Il est peut être venu, le temps de penser à un rachat de vos crédits !

1. Qu’est-ce qu’un rachat de crédit?

Comme son nom l’indique, le rachat de crédit consiste à racheter par un établissement financier, tous les crédits et dettes d’une personne afin de les regrouper en  un seul et unique crédit. Ce nouveau crédit devra bien évidemment, être remboursé par cette personne sous forme de mensualités. Cette solution financière, souvent proposée aux personnes actives, en situation de surendettement excessif a pour objectif de réduire le montant global des mensualités de remboursement. Le rachat de crédit permet alors, de simplifier la gestion des remboursements  et d’en diminuer le montant. Une mensualité de remboursement moins élevée, permettra alors à la personne endettée de retrouver un peu plus d’aisance financière. Toutefois, les mensualités de prélèvement étant moins importantes entrainent une augmentation de la durée du crédit. Le rachat de crédit est également appelé regroupement de crédit, restructuration de crédits ou encore consolidation de crédits.

Quatre types de rachat de crédit se distinguent :

  • Le rachat dit locataire regroupant plusieurs crédits à la consommation
  • Le rachat immobilier comprenant le crédit immobilier et les crédits à la consommation
  • Le rachat de crédits professionnels
  • Le rachat de crédit par achat/vente à réméré.

2. Qui peut prétendre à un rachat de crédit ?

 Le rachat de crédit s’adresse à toute personne physique, ayant contracté plusieurs crédits, et présentant des difficultés financières. Cependant, comme les crédits, le rachat de crédit vous engage à rembourser ce crédit unique. Pour cela, l’organisme procédant au rachat de vos crédits  regardera dans un premier temps,  si vous êtes solvable. Dans ce cas, il est facile de comprendre, que les personnes les plus appréciées sont les salariés en CDI ;   

Cependant, si vous êtes en contrat CDD ou intérimaire, il est également possible de faire une demande auprès d’organismes spécialisés dans le rachat de crédit, ayant développé des offres adaptées à  votre situation professionnelle. Dans ce cas précis, les conditions d’obtention sont certes, plus exigeantes que les consolidations classiques, mais  restent quand même intéressantes. Pour obtenir un rachat de crédit, l’organisme calculera alors votre solvabilité uniquement sur vos salaires en CDD. Les aides sociales ne seront pas prises en comptes dans le calcul. De plus, il sera demandé à un tiers en CDI de bien vouloir se porter garant de votre rachat de crédit.

Dans le cas où vous êtes au chômage, l’octroi d’un rachat de crédit peut vite devenir un parcours du combattant. Ici le problème pour les organismes prêteurs est justement votre manque de solvabilité. Sans situation financière stable, les banques spécialisées craignent le non remboursement des mensualités.  Cependant, dans cette situation, il existe encore plusieurs solutions pour rembourser vos crédits. Premièrement, il est important de bien connaître la loi sur le sujet, dans votre pays. Par exemple en France, un texte de loi prévoit la possibilité de suspendre les remboursements de vos crédits pendant deux ans.   Pour bénéficier de l’aide juridictionnelle, vous devez vous rapprocher du tribunal le plus proche de votre domicile. Là, un formulaire à remplir, vous sera remis et le nom de votre avocat vous sera communiqué. Deuxième solution, si toutes les banques vous ont marqué leur refus de vous accorder un rachat de vos crédits, vous avez la possibilité de faire appel à un courtier spécialisé en rachat de crédit. Il peut souvent être plus convainquant et disposer d’arguments pour mieux défendre votre dossier. Enfin, dans le cas de situation précaire, il est toujours bien vu de proposer une personne qui se portera garant du rachat de vos crédits. A condition, bien évidemment que ce garant puisse justifier d’un emploi en CDI. 

Pour les fonctionnaires, il existe une offre spéciale qui leur est destinée : le rachat de crédit fonctionnaire ou dit de la fonction publique. Ce rachat de crédit s’adresse, tout particulièrement, aux fonctionnaires civils, magistrats, militaires, agents de collectivités locales ou agent de communautés urbaines, auxiliaires de l’Etat ou d’un établissement dépendant de l’Etat.

3. Quels organismes proposent le rachat de crédit ?

Il est possible de faire une demande soit auprès des banques soit auprès d’organismes spécialisés dans le rachat de crédit. Cependant, il faut rester vigilant vis-à-vis des organismes spécialisés. Vous devez vous assurer que ces derniers soient agréés par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution.   

Concernant les banques, vous devez savoir qu’au niveau légal, votre banque ne peut pas racheter son propre crédit immobilier. Donc si vous souhaitez inclure votre crédit immobilier dans le rachat de vos crédits, votre banque sera d’en l’incapacité de vous fournir ce service. Passer par une autre banque peut être possible. Cependant cette dernière vous demandera surement d’ouvrir un compte courant chez elle afin d’y déposer vos revenus.

Pour plus de renseignements sur les organismes et banques effectuant les rachats de crédits, des listes ainsi que des classements sont proposés sur internet.  Au niveau français, par exemple, les organismes certifiés et qualifiés dans le domaine sont les suivants :

  • CETELEM, filiale du groupe BNP Paribas, devenu le leader européen du crédit à la consommation
  • SOFINCO, filiale du Crédit Agricole
  • CMP Banque, la Banque du Crédit Municipal de Paris
  • CREATIS de Cofidis
  • COFINOGA du groupe européen LaSer
  • Mediatis, spécialisé dans le rachat de crédit en ligne
  • LCL, filiale du groupe Crédit Agricole
  • CGI, filiale de la Société générale
  • La Banque Postale
  • CFCAL, filiale du Crédit Mutuel Arkea

4. Les avantages du rachat de crédit

Le principal avantage de procéder à un rachat de vos crédits, est bien évidemment de n’avoir plus qu’un seul crédit à gérer. De plus, avec le rachat de crédit, vous adaptez le montant des mensualités mensuelles,  à votre capacité de remboursement. Le rachat de crédit permet donc de simplifier la gestion de votre budget, d’avoir un seul interlocuteur et de réduire le montant des mensualités. Plus simple, vous connaissez déjà le montant de la mensualité qui sera prélevé à date fixe, chaque mois. Concernant la baisse des mensualités, cette dernière peut être réduite jusqu’à soixante pour cent.  Des mensualités de remboursement plus faibles permettent à la personne bénéficière du rachat de crédit, de retrouver un meilleur pouvoir d’achat. Enfin, le troisième avantage et pas des moindres, concerne le taux d’intérêt du rachat de crédit. En effet, son taux d’intérêt est moins important que ceux pratiqués par les fameux crédits à la consommation ou les crédits dits révolving. Les taux légaux pour les rachats de crédits se situent entre 5% et 8,5%. Ils sont évidemment bien inférieurs aux 21% des crédits à la consommation.

En mentionnant les crédits renouvelables, le grand avantage du rachat de crédit est de mettre fin, à la spirale infernale de ces très célèbres crédits dit révolving.         

5. Les limites du rachat de crédit

Le rachat de crédit va vous apporter un peu d’oxygène dans la gestion de votre budget et sur votre pouvoir d’achat. Néanmoins, ne soyez pas trop idéaliste puisque même si le rachat de crédit diminue le montant des mensualités, il ne vous dispense pas pour autant du remboursement total, des sommes dues.  En cela, il est important, voir impératif de prendre conscience des limites du rachat de crédit et de connaître les inconvénients qu’il comporte.

Tout d’abord, son premier et incontournable inconvénient découle directement de son principal avantage. Et oui, loin d’être une recette miracle au surendettement, en diminuant les mensualités de remboursement, le rachat de crédit en allonge la durée.  Vous devrez donc supporter encore plus longtemps cette situation de remboursement. Au final, et donc deuxième désavantage, cette durée plus longue du crédit entraine une augmentation de son coût. Vous respirez plus chaque mois mais au final, vous dépenserez plus d’argent.

Ensuite, le rachat de crédit entraine inévitablement des frais supplémentaires tels que des frais de dossiers ou la souscription à de nouvelles assurances. Mais les frais les plus importants concernent les frais de remboursement anticipé de votre crédit immobilier. En effet, lors du rachat de votre crédit immobilier par un nouvel établissement financier, votre ancienne banque vous facturera alors des pénalités pour remboursement anticipé de votre emprunt immobilier. A savoir que ces pénalités sont plafonnées à 6 mois d’intérêt sur le capital restant dû. De plus, si toutefois, votre crédit immobilier fut contracté avec une hypothèque, jouant le rôle de garant financier, des frais de prise et de mainlevée d’hypothèque vous seront également prélevés.

Enfin, lorsque vous vous décidez de vous lancer dans un rachat de vos crédits, il vous sera souvent bien difficile de faire le choix le plus avantageux pour votre situation. Effectivement les offres de rachat de crédit sont nombreuses : celles des banques, les publicités à la télévision ou sur internet d’organismes spécialisés. Il n’est pas toujours évident de savoir sur quels critères évaluer toutes ces offres. Il est donc judicieux de faire appel à un expert dans le domaine tel que les courtiers en rachat de crédit.   Cependant, même si le courtier arrive à vous décrocher l’offre la plus avantageuse, son service n’est pas gratuit. Le courtier prendra une commission calculée en pourcentage du montant du crédit . Dans l’immédiat, vous serez  donc satisfait de son service, d’autant plus que vous n’aurez pas à le payer directement. L’établissement prêteur se chargera de le régler. Par contre le coût de sa prestation sera répercuté par la suite, sur le montant de vos mensualités.  

Enfin, bien souvent  lors d’un rachat de crédit, l’établissement financier spécialisé vous proposera de compléter votre rachat avec une somme d’argent immédiatement disponible. Même si cela est tentant, cette nouvelle somme représente avant tout un crédit supplémentaire qui s’ajoute au montant à rembourser. Dans le cas de difficultés financière, il est souvent, plus judicieux de jouer la modération.

6. Quels sont les crédits pouvant être rachetés

Lors d’un rachat de crédit, il est important de bien connaître tous les types de crédits pouvant être rachetés. Ceci vous permettra, par la suite, de savoir exactement de quelle forme de rachat vous avez besoin et d’opter pour la plus avantageuse.

Les crédits à la consommation :

Les crédits à la consommation peuvent faire l’objet d’un rachat de crédit. Si le rachat de crédit ne concerne que des crédits à la consommation, on parle alors de rachat locataire. Si le rachat des crédits à la consommation s’accompagne d’un rachat de crédit immobilier, il s’agit dans ce cas précis d’un rachat de crédit immobilier.

Les crédits à la consommation, appelés également crédits personnels comprennent les prêts suivants :

  • Les prêts affectés à une dépense précise : sont concernés les prêts étudiants, les prêts automobiles, pour les plus connus.
  • Les prêts non liés à une dépense : prêts où la somme d’argent peut être dépensée  sans justificatifs
  • Les crédits en ligne
  • Les crédits permanents ou dit révolving : crédit représentant une somme d’argent mise à la disposition de l’emprunteur, de façon permanente. Cette réserve d’argent se reconstitue automatiquement avec les mensualités de remboursement. Leur rachat permet enfin de clôturer ce type de crédit qui pousse beaucoup de personnes à l’endettement.

Les crédits immobiliers

Le crédit immobilier constitue un prêt affecté exclusivement à l’acquisition d’un bien immobilier. Le crédit immobilier permet soit d’acheter ou de construire un bien immobilier, soit  de réfectionner un bien immobilier existant.  Ce type de crédit est très réglementé par la loi. Il est cependant ouvert au rachat de crédit sous certaines conditions. Tous d’abord, l’organisme prêteur du crédit immobilier ne peut pas racheter son propre crédit immobilier. Vous devrez donc passer par un autre organisme pour le rachat. De plus, le remboursement anticipé du crédit immobilier entraine des pénalités qui vous seront facturées par votre ancienne banque.

Les dettes personnelles

Souvent ignorées, vos différentes dettes personnelles peuvent être regroupées avec vos autres crédits dans le rachat de crédit. Cette option permet de répertorier la totalité de vos dettes diverses, de vous éviter des pénalités de retard et donc d’assainir votre situation financière. Parmi les dettes personnelles prises en comptent dans le rachat de crédit, nous avons les dettes suivantes :

  • Les retards d’impôts : vous devrez alors fournir une attestation de situation, délivrée par le service des impôts, mentionnant le montant de votre dette.
  • Les retards de loyers : là aussi, une attestation de votre bailleur vous sera demandée
  • Les sommes dues aux huissiers  avec le relevé de votre situation
  • Les dettes familiales ou à des prêteurs privés : dans ce cas précis, une attestation de votre créancier doit être faite et enregistrée auprès d’un notaire afin de justifier l’existence de la dette. Votre relevé de compte du mois où vous avez reçu cette somme d’argent, vous sera également demandé.
  • Les avances sur salaire ou les prêts accordés par votre patron, accompagné d’une attestation notifiant votre situation.
  • Les factures impayées comme les factures d’électricité, d’eau ou de téléphone

Sur internet, vous trouverez des simulateurs en ligne, vous permettant de faire le point de toutes vos dettes et de leur montant afin de calculer vos futures mensualités et le coût de votre rachat de crédit.

7. Les différentes façons de racheter vos crédits

Une fois que vous avez réalisé l’inventaire de toutes vos dettes , s’offre alors à vous différentes façon de procéder aux rachats de vos crédits.

Ces différentes formes de rachat de crédit dépendent de trois critères principaux, à savoir : le montant dont vous aurez besoin pour le rachat, les types de crédits contractés et bien évidemment le temps que vous pourrez consacrer à la recherche d’un organisme spécialisé dans le rachat.

Tout d’abord, si vous manquez de temps, la façon la plus simple pour racheter vos crédits est bien évidemment de passer par une plateforme en ligne. Faire sa demande via internet comporte plusieurs avantages. Premièrement, pas besoin de se déplacer et de courir d’un organisme à un autre. De chez-vous, calmement, vous effectuez dans un premier temps une simulation de votre rachat de crédit afin de connaître le montant de vos futures mensualités et de voir si vos capacités financières vous le permettent. Ensuite, cette simulation vous aide à inventorier vos différents crédits et dettes avec leurs montants associés, ainsi que les biens que vous possédez. Enfin, cette plateforme vous permettra de comparer les différentes offres disponibles sur le marché. Une fois vos informations rentrées et la simulation faite, si vous confirmez votre demande de rachat de crédit, votre dossier sera envoyé directement à l’organisme spécialisé. Une réponse de leur part se fera également dans de très brefs délais.  Le seul   inconvénient de choisir la demande en ligne est le fait d’être seul, sans l’apport du point de vue d’un conseiller spécialisé dans le domaine, pour s’assurer de faire le bon choix.

Ensuite si vous manquez toujours de temps pour vos recherches mais que vous souhaitez avoir l’appui d’un expert dans le rachat de crédit, vous pouvez faire appel à un courtier en rachat de crédit. Son rôle consistera dans un premier temps à analyser votre dossier puis de le soumettre à différents organismes spécialisés et enfin, de voir l’offre la mieux adaptée à votre situation et vous aider dans votre choix. Le suivi de votre dossier par un courtier peut être déterminant pour l’obtention d’un rachat de crédit puisqu’en tant qu’expert, il saura valoriser votre situation afin que l’organisme spécialisé vous accorde le rachat.  Mais attention tout service a forcément un prix ! Il faudra bien à un moment donné payer la prestation du courtier. Le plus souvent, le courtier est réglé directement par l’organisme préteur. Ce dernier vous répercutera ces frais sur le montant de vos mensualités.

Si votre rachat concerne principalement votre crédit immobilier, vous pouvez toujours opter pour une renégociation du dit crédit avec votre banque. En effet depuis 2015, le taux d’intérêt des crédits immobilier est en baisse. De 3,20% avant 2015, ils avoisinent aujourd’hui les 1,81%. Avec de tels chiffres, il peut s’avérer rentable de renégocier son crédit immobilier avec son banquier.  Cette renégociation pourra alors permettre la réduction du montant des mensualités sur le temps restant de remboursement ou encore de pouvoir écourter la durée du prêt si vous gardez les mêmes mensualités. Mais attention, une renégociation engendre également de nouveaux frais, tels que des frais de dossiers compris entre  500 et 800 euros, en moyenne. L’avantage d’une renégociation de votre crédit immobilier plutôt que de son rachat, est qu’avec la renégociation vous n’avez pas à payer les pénalités de remboursement anticipé puisque vous traiterez avec le même banquier.

Que vous optiez pour la demande en ligne, les services d’un courtier en crédit ou la renégociation, il est toujours important d’avoir bien analysé sa situation et les différentes offres proposées sur le marché.

8. Comment préparer son dossier

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, pour l’obtention rapide d’un rachat de vos crédits par un établissement spécialisé, vous devez, dans un premier temps, réunir un certain nombre de pièces.

Tout d’abord vous devez être en mesure de justifier votre identité. Une photocopie recto-verso de votre pièce d’identité en cours de validité, est donc nécessaire. Mais certains organismes peuvent également vous demander des pièces supplémentaires comme : une photocopie du livret de famille, une photocopie de l’acte de mariage ou de divorce . 

Ensuite, vous allez devoir justifier de votre lieu de résidence. Pour cela, vous devez vous munir d’une facture d’électricité ou de gaz, datant de moins de trois mois. Une facture de téléphone fixe ou la quittance de loyer peuvent également permettre de justifier votre domicile.

Jusque-là, rien de bien compliqué. Par contre vous devrez être méticuleux et précis sur les deux points suivants, à savoir : vos revenus et l’état de vos crédits et dettes.  En effet, l’organisme prêteur voudra s’assurer de votre capacité de remboursement. Pour cela, il doit être en mesure d’évaluer votre pourcentage d’endettement.

Concernant vos revenus, l’établissement de rachat de crédit vous demandera de fournir votre dernier bulletin de salaire ainsi que celui de décembre de l’année passée, ainsi que la copie de votre contrat de travail avec la date de votre entrée dans l’entreprise. Pour les personnes non salariées, elles devront fournir leurs deux derniers avis d’imposition. Si vous êtes retraité, vous fournirez alors les derniers relevés de la caisse de retraite.

Au niveau de l’état de vos crédits et de vos dettes, vous devez réunir les différents contrats de vos crédits à racheter, vos trois derniers mois de relevés de  tous vos comptes bancaires, ainsi que des lettres de confirmation du solde des prêts à solder et/ou le tableau d’amortissement de chaque prêt. Pour les crédits révolving, votre dernier relevé de compte lié à ce crédit vous sera également demandé.

Concernant vos dettes personnelles, n’oubliez pas de fournir toutes les attestations ou preuves de leurs existences : factures non payés, lettre justifiant un retard de paiement, reconnaissance de dettes devant notaire….

Si vous êtes propriétaire de biens immobilier, il est toujours bon de fournir la copie de chaque acte d’achat de ces biens, enregistré devant notaire. 

Un dossier bien remplie sera traité rapidement par l’organisme prêteur. De plus, ce dossier doit refléter votre situation mais également tout votre sérieux. Ceci, afin de mettre la structure financière en confiance.

9. La rentabilité du rachat de crédit

Comme nous l’avons vu plus haut, un rachat de crédit peut permettre de diminuer son taux d’endettement et de retrouver un pouvoir d’achat décent. Cependant, avant de se lancer corps et âme dans l’obtention du rachat de vos crédits, vous devez calculer si cette nouvelle opération sera réellement rentable pour vous. En effet, chaque situation reste unique et dépend évidemment de votre taux d’endettement avant rachat, de vos revenus et des types de crédits que vous souhaitez faire racheter.

Procéder au rachat de ses crédits, suppose donc de rembourser ces dits crédits par anticipation et d’ouvrir un nouveau crédit, unique, englobant tous vos anciens crédits ainsi que vos dettes personnelles.  Cette opération financière n’est pas sans occasionner de nouveaux frais autant au niveau des établissements gérant vos anciens crédits que le nouvel organisme prenant en charge leur rachat.  

Premièrement, lorsque vous allez clôturer vos anciens crédits par leur rachat, les établissements détenteurs de ces crédits vous feront payer des frais pour leur remboursement par anticipation. Ces frais correspondent aux IRA ou aux PRA . Le montant de ces pénalités varie selon que vous remboursez un prêt immobilier ou un prêt à la consommation. Pour le crédit immobilier, l’organisme vous facturera des pénalités à hauteur de 3% du capital restant à devoir ou alors six mois d’intérêt. Pour les crédits personnels, le montant des frais correspond soit à 1% du montant remboursé si votre crédit dépasse un an, soit 0.5% pour moins d’un an.

Deuxièmement, le rachat de vos crédits entraine aussi des frais du côté de l’organisme prêteur. Tout d’abord, vous aurez à payer des frais de dossier pour votre nouveau crédit unique. Ces frais varient entre 1% et 5% du montant emprunté. Ils servent à rétribuer les professionnels ayant travaillé sur votre dossier. Bien évidemment, ces frais ne sont payables, qu’après l’obtention de votre rachat de crédit. De plus, vous n’aurez pas à les payer directement mais ils seront inclus dans vos mensualités de remboursement. Concernant le rachat de votre crédit immobilier, si vous aviez eu recourt à une hypothèque afin d’en assurer sa garantie de remboursement, vous aurez alors à payer des frais de levée de garantie, et également d’enregistrement de votre hypothèque pour votre nouveau crédit.

De plus, lors de l’ouverture de ce nouveau crédit, l’organisme financier, vous sollicitera pour prendre une assurance invalidité/décès. Même si cette assurance reste facultative, elle est fortement conseiller par les banques. En effet, en cas d’accidents de la vie, elle vous couvre vous et vos proches, pour le remboursement des mensualités.

Non expert dans le domaine financier, vous préférez faire appel à un courtier en crédit afin de vous aider dans vos diverses démarches pour l’obtention du rachat de vos crédits. Sage décision. N’oubliez pas, seulement, que les services d’un professionnel sont toujours payants. Vous devrez donc rajouter le coût de sa prestation aux autres frais mentionnés plus haut.  

Tous ces nouveaux frais doivent être obligatoirement pris en compte afin de calculer la rentabilité du rachat de vos crédits.

Ensuite, l’avantage du rachat de vos crédits est de pouvoir les regrouper en un seul crédit unique avec bien évidemment un taux d’intérêt unique. Vos gains espérés se situent à ce niveau. Par exemple, les taux d’intérêt des crédits à la consommation ou les crédits révolving, sont très élevés. Ils avoisinent en effet les 21% tandis que pur un rachat de crédit, ce nouveau taux est d’environ 6%.

A vous, maintenant, seul ou accompagné d’un expert, de faire le point entre les dépenses occasionnées par cette nouvelle opération financière et les gains qui seront générés, afin de voir si votre rachat de crédit est réellement rentable.

10. Pourquoi un rachat de crédit peut-il être refusé ?

Lorsque vous faites votre demande de rachat de crédit, vous devez savoir que chaque organisme financier a ses critères propres d’éligibilité. Il est donc important de démarcher plusieurs structures afin de pouvoir évaluer leurs offres mais pour avoir également plus de chance d’obtenir votre rachat de crédit.

Si toutefois votre dossier essuie plusieurs refus, essayez de trouver le point faible de votre situation. Sans le savoir, votre situation se place peut être parmi les critères de refus les plus courant:

  • Vous avez un taux d’endettement trop élevé, supérieur à 33%. Les banques ou organismes prêteurs auront peur de votre incapacité à rembourser.
  • Vous êtes fiché au FCC, fichier Central des Chèques, géré par la Banque de France. Dans ce cas, il vous sera impossible d’obtenir un rachat de crédit pendant la durée de votre interdit bancaire. Par contre si vous êtes sur le fichier FICP, fichier national des incidents de remboursement de crédit, vous ne pourrez pas obtenir un rachat complet de vos crédits mais un rachat partiel est envisageable.
  • Votre situation professionnelle ou vos revenus peuvent êtres le motif d’un refus. En effet, les établissements financiers préfèreront les demandeurs en CDI depuis au moins trois ans, avec des revenus confortables que des personnes aux revenus irréguliers ou une situation précaire. Dans ce cas vous devez alors chercher un co emprunteur en CDI qui pourra apporter une garantie viable.
  • Vous avez eu plusieurs rejets de prélèvements bancaires ou un incident avec une banque
  • Dans le cas d’un rachat incluant un crédit immobilier, peut être que l’hypothèque n’est pas assez conséquente pour servir de garantie du montant total demandé.

Même si votre dossier s’est vu refusé par plusieurs structures financières spécialisées dans le rachat de crédit, ne désespérez pas. Revoyez sereinement votre situation. Faites appel à un courtier en crédit qui connait bien les ficelles du métier. Il pourra mieux que vous, révéler les points forts de votre dossier, trouver les arguments nécessaires pour convaincre l’organisme prêteur. De plus, apportez plus de garanties à votre dossier, en vous faisant  accompagner par un co-emprunteur. Vous pouvez également vendre certains biens afin d’obtenir plus de liquidité.

Après toutes ses démarches, vous avez toujours la possibilité de demander le recours de la Commission de surendettement. Cette dernière peut alors obliger les organismes financiers à vous aménager vos crédit afin d’améliorer votre situation, jugée trop critique.  

11. Quelques pièges à éviter avant de se lancer

Même si les offres présentées par certains organismes spécialisés dans le domaine semblent attractives, le rachat de crédit reste avant tout une offre commerciale. Dans ce sens, vous devez donc rester vigilant sur les conditions d’obtention du rachat.

Le tout premier piège à éviter est bien entendu de souscrire à un rachat de crédit sans s’être renseigné avant. Donc, n’hésitez surtout pas à faire des recherches sur internet, de poser des questions sur les forums, d’en parler à votre banquier ou à un courtier si nécessaire. Ces recherches d’informations vous permettront de mieux comprendre ce qu’est un rachat de crédit ainsi que son fonctionnement. De plus, votre banquier ou courtier peuvent vous apporter de précieux conseils, adaptés à votre situation.

Ensuite, le deuxième piège  serait encore par manque de temps, de ne pas réaliser une simulation en ligne. Plusieurs plateformes proposent gratuitement ce genre de service. Son avantage est de vous permettre de faire dans un premier temps un inventaire de vos crédits ainsi que le montant total restant à rembourser. La simulation de rachat de crédit vous éclaire sur votre situation en vous indiquant le montant des mensualités que vous aurez à payer si vous désirez faire un rachat ainsi que la durée de ce nouveau crédit. Pratique, facile à utiliser et anonyme, la simulation est un outil indispensable pour avoir une meilleure idée de votre situation après rachat. De plus, ces plateformes vous permettent bien souvent de comparer plusieurs offres disponibles sur le marché.

De plus, ne contacter qu’un seul organisme vous limitera énormément. En effet, dans le pire des cas vous pourrez essuyer un refus de votre demande et en rester là. A noter qu’un refus dans un organisme ne signifie nullement que votre demande sera rejetée partout. Chaque structure a ses propres critères et normes de sélection. Dans le meilleur des cas, si le rachat vous est accordé, vous ne serez pas en mesure de pouvoir comparer cette offre avec d’autres. Alors qu’il est toujours favorable d’avoir plusieurs offres sous la main pour pouvoir par la suite renégocier l’offre si nécessaire.

Un autre piège à éviter : payer les services d’un courtier avant d’avoir l’assurance de l’accord de rachat et surtout du déblocage des fonds. Sachez cependant que la plupart du temps, le courtier prend une commission directement auprès de l’organisme qu’il a démarché. Ses frais  sont bien évidemment répercutés, par la suite, sur vos mensualités. Mais dans l’immédiat, ne donnez aucun paiement directement au courtier.

Un piège assez subtil à déjouer est la hausse du taux d’intérêt du rachat de crédit. Effectivement, il arrive que le taux proposé lors du démarchage ne soit plus actuel lors de la signature du contrat. Pensez à bien vérifier le taux indiqué sur le contrat avant de vous engager définitivement.

Il peut s’avérer préjudiciable pour votre situation de vous laisser tenter par la somme d’argent supplémentaire proposée lors du rachat de crédit. Cette somme représente avant tout un nouveau crédit qui vient augmenter la somme totale à rembourser.

Enfin, le plus gros des pièges mais le plus encré dans les esprits est bien sûr de croire que le rachat de crédit est une recette miracle permettant de réaliser des économies. Cette opération financière va vous permettre de réduire votre taux d’endettement en diminuant le montant des mensualités. Mais n’oubliez pas, qu’il en rallonge la durée de remboursement. Sur le long terme, votre rachat de crédit peut devenir plus coûteux.

Un rachat de crédit n’est pas à prendre à la légère. Vous devez dans un premier temps bien vous renseigner, analyser les offres et voir si cette opération financière est vraiment rentable dans votre situation. Et n’oubliez pas qu’un rachat de crédit comme tout autre crédit, vous engage et donc se doit d’être remboursé.

10. Rachat de crédits - Conclusion

Pour résumer, le rachat de crédit correspond à une opération financière permettant de regrouper tous vos crédits, en un seul. Son principal avantage est de simplifier la gestion de votre budget en n’ayant plus qu’une seule mensualité prélevée par mois, à date fixe. Son deuxième avantage étant de diminuer le montant de ces mensualités, vous permettant de ce fait de retrouver un peu plus de pouvoir d’achat. Mais attention, toutefois, car en diminuant le montant des mensualités, la durée du crédit s’en trouve rallongée, ainsi que son coût. Afin de savoir si le rachat de crédit sera bénéfique pour votre situation, il est impératif de bien se renseigner sur les différentes offres disponibles sur le marché, d’effectuer une simulation de rachat en ligne et ne pas hésiter à se rapprocher des professionnels du domaine pour obtenir leurs conseils. En analysant toutes les offres, seul ou assisté d’un professionnel, vous devez être en mesure de calculer la rentabilité du rachat de vos crédits. Pour cela, vous devrez connaître et prendre en compte tous les nouveaux frais engendrés par le rachat de crédit ainsi que les gains attendu du changement de taux d’intérêt.     

Cependant, restant une offre avant tout commerciale, malgré le fait que le rachat de crédit peut diminuer votre taux d’endettement, vous devez rester vigilant pendant toutes vos démarches. Pensez à vérifier notamment le taux d’intérêt de votre rachat de crédit avant la signature du contrat.  En effet, le taux peut changer entre le moment du démarchage et la signature du contrat. Alors attention aux mauvaises surprises !

Concernant les démarches à entreprendre pour obtenir un rachat de vos crédits, plusieurs choix s’offrent à vous. Vous pouvez opter pour la demande en ligne, qui représente une solution simple, rapide et pratique. Son seul inconvénient réside dans le fait que vous êtes seul dans vos démarches. Vous pouvez alors vous rapprocher d’un courtier en crédit, spécialiste du domaine, qui saura mieux que quiconque    défendre votre dossier auprès des organismes financier. Mais attention, ses services ont aussi un prix ! Sinon, vous pouvez vous-même démarcher chaque structure, si vous en avez l’énergie  et le temps.  Le plus important est de disposer d’un dossier complet, solide en garanties pour pouvoir mettre toutes les chances de votre côté, pour l’acceptation de votre rachat de crédit.

Et enfin, sachez-que le rachat de crédit ne représente pas une recette miracle au surendettement. Il apporte un peu d’oxygène aux budgets devenu trop serrés par des prélèvements multiples. Et  il donne, surtout,  une seconde chance  à des personnes surendettées,  de pouvoir enfin assainir leur situation financière peu à peu et ainsi,  d’éviter un aggravement de leur situation. 

Rachat de crédits - Besoin d’informations supplémentaires?

Le rachat de crédit est une solution alléchante lorsqu’il devient difficile de rembourser ses dettes. Elle permet de regrouper tous ses crédits en un seul dans le même établissement...

Au fil des années, il nous arrive d’accumuler des emprunts pour financer des projets de vie ou juste pallier à des soucis financiers. Lorsqu’un changement de situation intervient,...

Depuis l’été 2016, les taux des crédits immobiliers atteignent des valeurs historiquement basses. Il est alors intéressant pour le titulaire d’un tel crédit de renégocier son...

Le Rachat de Crédit, aussi appelé Regroupement de crédit ou encore Restructuration de Dette, permet une mutualisation des crédits engagés par un particulier ou un ménage en une seule...

MONEYBANKER - Nous trouvons le meilleur prêt pour vous

Crédit consommation